cami dressrobe cami

Eh oui, vous n'avez probablement jamais vu ma première Camí et pourtant je faisais partie des testeuses de Pauline Alice! J'avais écrit à Pauline lorsqu'elle avait lancé un appel pour tester son premier patron, et autant vous dire que nous avions tellement de points communs que je crois que ça a été une évidence. En effet Pauline et moi vivions toutes les deux à Valencia depuis quelques années, le même prénom et surtout la même passion pour la couture.... Je pensais tester une robe dos nu qu'elle venait de publier et sur laquelle j'avais flashé donc au début j'ai eu du mal à imaginer ce que j'allais faire avec la robe Camí, en général j'aime les robes vintage mais j'ai dû mal à assumer.

J'ai imprimé mon patron, j'ai vérifié l'échelle mais comme c'était mon premier patron indépendant j'ai fait un massacre! j'ai commencé à découper toutes les formes des feuilles A4 puis à faire le puzzle!!! Vous imaginez le bordel!!! Quand j'y pense aujourd'hui je me dis qu'elle c***** sérieux comment j'ai pu faire ça! En plus de perdre beaucoup mais beaucoup de temps ça a faussé le résultat final niveau taille. Malgré tout je l'ai cousue ma robe!! Et je l'ai portée, très peu car elle n'était pas très confortable car trop petite.^^

Je l'ai cousue dans un coton bleu marine en 36 et j'avais rajouté un passepoil gris satiné pour réhausser le col et les pattes de boutonnage (soit comment faire compliqué quand on peut faire simple!!!) Ma version je crois qu'elle n'a jamais été publiée par Pauline, j'étais déçue car même si aujourd'hui je comprends que pour un oeil expert ma robe ne vendait pas, j'y avais mis tout mon coeur et j'avais fait de jolies photos. Mais c'était en 2012...

Grâce à la robe Camí et à Pauline j'ai eu l'opportunité de tester mon tout premier patron indépendant, à l'époque je  cousais  depuis un an et demi et j'avais principalement cousu des patrons Burda....Le patron indépendant a alors été une révélation, je crois que c'est grâce à ce patron que j'ai réalisé mon premier col de chemise et que j'ai commencé à investir dans des patrons indépendants. En effet comme beaucoup je me disais pourquoi dépenser 8/15 euros quand pour 5 euros j'ai un magazine rempli de patrons! J'ai apprécié tout le travail qu'il y avait derrière ces patrons, des explications bien détaillées et souvent accompagnées de dessins ou de photos et parfois même de tuto, comme c'est le cas pour les patrons de Pauline Alice. Bref on se sent accompagné quand on coud un patron indépendant. Et à l'époque je cousais seule, dans une autre langue et loin de ma mère et ma grand-mère ou même de ma copine Lucie qui auraient pu m'aider et m'éviter beaucoup de déboires couturesques! 

Aujourd'hui j'achète toujours mon magazine Burda(pas tous), la tentation est trop grande et les choix en Espagne ne sont pas aussi nombreux qu'en France ou la couture amateur est beaucoup plus développée. J'attends toujours avec impatience la sortie des patrons indépendants, souvent j'attends de voir plusieurs versions avant d'acheter histoire de me faire une idée et de voir si c'est compatible avec garde robe. Des derniers patrons de Pauline j'attends de voir plus de versions de la blouse Denia. ;)

livre de modélisme

4 ans et demi plus tard, vacances de Fallas (du 1 au 19 mars). J'ai eu une envie subite de Camí, c'était très clair je la voulais dans un tissu blanc à rayures jaunes trouvé chez Bye Bye Manoni avec des broderies abeilles et florales, réalisées grâce aux cours de Martine sur Artesane, vraiment une belle découverte! J'ai donc réimprimé le patron, j'ai scotché correctement les feuilles A4 et j'ai coupé comme il se doit toutes les pièces en 36, j'ai modifié le patron, chose que je ne savais pas faire à l'époque pour l'adapter à ma taille. J'ai ajouté 4 cm de longueur au buste, j'ai dessiné le patron de ma jupe en utilisant mon livre de modélisme, une jupe demi-cercle. J'ai également décidé d'allonger la patte de boutonnage comme Pauline l'avait fait pour l'une de ses robes Camí.

Artesane

Au final c'est une robe dont je suis très fière car j'ai réussi à m'approprier ce patron et j'ai une robe unique.

Cami dress 2

cami dress 3

 

Ya me he quemado el brazo!!^^ Premier coup de soleil de l'année!! ^^


Pocas personas lo saben pero fui una de las primeras testers de Pauline Alice, Pauline hizo un llamamiento en su blog para saber quien estaría interesada en coser su nuevo patrón y le escribí. Creo que fue como una evidencia o por lo menos para mí lo fue, claro dos francesas expatriadas en la ciudad de Valencia con el mismo nombre y con la misma afición!!! Esto crea vínculos. Cuando Pauline me mandó el patrón me quedé sorprendida  pues pensaba recibir el patrón de un vestido que acababa de publicar con un escote de enseño en la espalda <3, así que me costó imaginar el vestido Camí. Me gustan los vestidos vintage pero es un estilo que me cuesta asumir.

Con este patrón era la primera vez que iba a coser un patrón independiente y la lié!!! Ni os podéis imaginar! Imprimí al patrón y empecé recortando todas las formas de las hojas A4 y luego monté el puzzle, madre mía que faena y qué tonta!!! Esto afecto al tallaje final , vamos no sé como hice para hacer este vestido y ponermelo ^^ De hecho me lo puse muy poco porque í era demasiado pequeño.

cami dress1

Hice el vestido con una tela de algodón azul y realcé las costuras con un vivo gris satinado (como si fuera necesario liarla aún más!!!) Me parece que mi versión nunca fue publicada con las versiones de las otras testers,hoy en día lo entiendo (ni tenía blog). Me había aplicado, y a mi me parecía un vestido y en día no me daba cuenta de lo mal que estaba. Menos mal hoy soy mucho más exigente y también he aprendido mucho desde entonces.

Gracias a este patrón y a Pauline descubrí el universo de los patronistas independientes, antaño sólo cosía los patrones de Burda. Con este patrón cosí mi primer cuello de camisa y tapetas, y no fue dificil porque coser con una patrón independiente es ir acompañada. Las explicaciones son detalladas y suelen ir acompañadas de dibujos y o fotos hasta incluso de tutoriales. Así que poco a poco empecé a comprar patrones independientes, además del Burda. Antes no veía el interés de comprar un patrón por 8/15 euros cuando por unos 5 euros tenía una revista llena de patrones, era antes de saber que podía ser fácil coser...Ojala hubiera aprendido solo con los patrones independientes me hubiera ahorrado unos dolores de cabeza tremendos. Además aquí en España no tenía ni a mi madre, ni a mi abuela o mi amiga Lucie para ayudarme. 

Hoy en día sigo comprando el Burda es superior a mis fuerzas, y tampoco que tengamos mucha elección en España. Ojala pudiera comprar en el kiosco la revista La maison Victor. Con muchas ganas espero las salidas de los patrones independientes... de la nueva colección de Pauline me gusta la blusa Denia, espero a ver más versiones para decidirme.

En esta última versión, digna de una tester!! He modificado unas cuantas cosas, primero el cuerpo, si os fijáis era demasiado pequeño, le añadí 4cm de talle. Modifiqué la falda, hice una gracias a mi libro de modelismo de media capa, modifiqué las tapetas para poder abrochar el vestido de arriba a abajo como él que se hizo Pauline para una boda.

Bueno hoy me enrollo mucho y además en dos idiomas lo cual es pesado para todos!!! Así que, sigo con mi última versión del vestido Camí, como os dije antes le hice unas cuantas modificaciones y me encanta! Por fin puedo enseñar una versión digna de los testers de Pauline Alice, una versión que imaginé y gracias a las telas de Bye bye Manoni y las clases de Artesane pude hacer realidad. Estoy muy orgullosa y contenta de mi vestido Camí así que ahora a lucirlo :D

cami dress 4

 Voila, c'est tout pour aujourd'hui.

À bientôt!! Avec plus de couture!